Comment reprendre une entreprise : quelle est la règlementation ?

Publié le : 22 octobre 20214 mins de lecture

Comme un être humain, une entreprise a aussi son propre cycle de vie. À un moment donné, elle aura atteint un point de non-retour. Outre les contraintes législatives, une société peut être menée à passer par des phases difficiles. En exemple de cause, il se peut que cette situation soit générée par des endettements devenus incontrôlables. Après des mois et des mois, voire des années, de difficultés rencontrées, les propriétaires ont deux options. Ils ont la possibilité de continuer à ce rythme ou de vendre la société. La seconde option est celle qui offre la possibilité à pas mal de gens de reprendre la société déjà existante.

Les règles à suivre pour effectuer une reprise

Reprendre une entreprise est un processus fastidieux. D’un point de vue légal, la reprise d’entreprise doit être matérialisée par un contrat. Pour la partie vendeuse, cela se concrétise par l’acceptation du transfert de propriété à la partie acheteur. Pour cette dernière, c’est la formalisation de l’offre faite et l’exécution de la promesse d’achat. Bien sûr, cet acte signé doit être rédigé par un avocat dans la branche du droit des affaires. Celui-ci doit détenir la spécialisation en acquisition et fusion.

Qui peuvent reprendre les entreprises ?

La reprise d’une entreprise en pleine activité est une option que pas mal de gens peuvent opter. En tant que premier acheteur potentiel, il y a les employés actuels. En effet, l’entreprise est légalement tenue d’informer ses employés de la vente deux mois avant la transmission des reines. Si parmi le personnel il y a des personnes qui expriment une volonté d’acheter, elles ont deux mois pour décider de prendre en main ou non le sort de leur société. Le second acheteur peut être potentiellement les entrepreneurs. Au cas où le personnel n’exprimerait aucune contestation, l’entrepreneur-acheteur a la possibilité de devenir le nouveau gérant et de moduler la société à sa guise.

Les avantages de reprendre une société existante

Créer sa société et reprendre une société existante sont deux situations très différentes l’une de l’autre. Pour une société déjà sur pieds, il suffit de réguler le processus et de réorienter le personnel vers les nouveaux objectifs. En restant au sujet du personnel, la reprise d’entreprise garantir une bonne qualification de la main d’œuvre. Effectivement, il s’agit de mettre la bonne personne à la bonne place. Et cette stratégie a déjà été mise en place par les anciens dirigeants. De plus, c’est tout aussi bénéfique au niveau du réseautage et des partenariats. Il n’est plus question de perdre de temps et des ressources pour se créer son réseau.

Plan du site